*

Chansons

Chansons

*Aut/comp : Frédérick Baron / Louis Côté
Éditeurs : Éditions Dakini S.E.N.C / Éditions Recto Verso / Les éditions musicales Zone3*

Vivre
En étant libre
D’aimer qui qu’ce soit
Vivre
Fier de son style
Et ne ressembler qu’à soi
Ici, nous en avons le droit
C’est la chance qu’on a

Dire
Et tout écrire
Les hauts comme les bas
Libre
De l’avenir
Qu’on décidera
Pense à cette chance qu’on a

Ah Ah

Pense à nos frères et nos sœurs
À ceux qui vivent ailleurs
Sans lumière dans le cœur

Vivre
En gardant les yeux grand-ouverts
En repoussant toutes les frontières
La musique éclaire l’univers
Nous avons la chance d’en faire

Tu peux choisir d’être libre comme l’air
De trouver la force dans ton imaginaire
Tu peux choisir les couleurs de ton décor
Faire c’que tu veux de demain, de ton sort

Vivre
En étant libre
En dehors des cages
Vivre
De ville en ville
Tracer la voie du voyage
Ici, nous en avons le droit
C’est la chance qu’on a

Suivre
La voix qui vibre
Tout au fond de soi
Libre
De devenir
C’qu’on décidera
Pense à cette chance qu’on a

Ah Ah

Pense à nos frères et nos sœurs
À ceux qui vivent ailleurs
Sans lumière dans le cœur

Vivre
En gardant les yeux grand-ouverts
En repoussant toutes les frontières
La musique éclaire l’univers
Nous avons la chance d’en faire

Tu peux choisir d’être libre comme l’air
De trouver la force dans ton imaginaire
Tu peux choisir les couleurs de ton décor
Faire c’que tu veux de demain, de ton sort

Ah Ah

Vivre
En gardant les yeux grand-ouverts
En repoussant toutes les frontières
La musique éclaire l’univers
Nous avons la chance d’en faire

Vivre
En gardant les yeux grand-ouverts
En repoussant toutes les frontières
La musique éclaire l’univers
Nous avons la chance d’en faire

Tu peux choisir d’être libre comme l’air
De trouver la force dans ton imaginaire
Tu peux choisir les couleurs de ton décor
Faire c’que tu veux de demain, de ton sort

X

*Aut/comp : Marc Dupré / Nelson Minville
Éditeur : Éditions Dama / Éditions J / Éditions du Suisse / Sodrac
Arrangement musical : Louis Côté*

Pour exister, je suis allé plus loin que moi
J’ai traversé des nuits de tempête et de froid

Pour exister, j’ai dompté le doute et la peur
Et j’ai marché sur les chemins des jours meilleurs

J’ai fait les cent pas dans la file
J’ai révolutionné tranquille
Autour du soleil et du feu
Pour exister, en cette seconde, à tes yeux

Pour faire partie du monde
Comme le monde est en moi
Je suis sorti de l’ombre
J’ai crié « je suis là »
Et tu m’as dit je t’aime
Comme je t’aimais déjà
Ça y est je suis au monde
Et le monde est à moi

Pour exister, j’ai dit « Que le ciel me protège »
Pour résister à des siècles d’arpents des neige

Pour exister, j’ai regardé plus loin que loin
Et j’ai rêvé de ta main qui tenait ma main

Moi qui étais l’enfant docile
J’ai bourlingué dans toutes les villes
Du Grand Nord à la Terre de Feu
Pour exister, en cette seconde, à tes yeux

Pour faire partie du monde
Comme le monde est en moi
Je suis sorti de l’ombre
J’ai crié « je suis là »
Et tu m’as dit je t’aime
Comme je t’aimais déjà
Ça y est je suis au monde
Et le monde est à moi

Pour toi rien ne m’est difficile
Je pourrais marcher sur un fil
Autour du soleil si tu veux
Pour exister, en cette seconde, à tes yeux

Pour faire partie du monde
Comme le monde est en moi
Je suis sorti de l’ombre
J’ai crié « je suis là »
Et tu m’as dit je t’aime
Comme je t’aimais déjà
Ça y est je suis au monde
Et le monde est à moi

HeapMedia11184

X


Aut/comp.: Vincent Vallières
Éditeur : Éditions Trente Arpents
Arrangement musical : Louis Côté
Interprètes : Les Mix

Quand on verra dans le miroir nos faces ridées pleines d’histoires
Quand on en aura moins devant qu’on en a maintenant
Quand on aura enfin du temps et qu’on vivra tranquillement
Quand la maison sera payée et qui restera plus rien qu’à s’aimer

On va s’aimer encore
Au travers des doutes, des travers de la route
Et de plus en plus fort, on va s’aimer encore
Au travers des bons coups, au travers des déboires
À la vie à la mort, on va s’aimer encore

Quand nos enfants vont partir, qu’on les aura vus grandir
Quand ce sera leur tour de choisir, leur tour de bâtir
Quand nos têtes seront blanches, qu’on aura de l’expérience
Quand plus personne va nous attendre, qui restera plus rien qu’à s’éprendre

On va s’aimer encore
Au travers des doutes, des travers de la route
Et de plus en plus fort, on va s’aimer encore
Au travers des bons coups, au travers des déboires
À la vie à la mort, on va s’aimer encore

Quand les temps auront changé, qu’on sera complètement démodé
Quand toutes les bombes auront sauté, que la paix sera là pour rester
Quand sans boussole, sans plan, on partira au gré du vent
Quand on lèvera les voiles devenues de la poussière d’étoiles

On va s’aimer encore
Après nos bons coups, après nos déboires
Et de plus en plus fort, on va s’aimer encore
Au bout de nos doutes, au bout de la route
Au-delà de la mort, on va s’aimer encore
On va s’aimer encore
On va s’aimer encore

X


Aut/comp : Nelson Minville / Francis Collard
Éditeur : Éditions Groupe Archambault / Sodrac
Arrangement musical : Louis Côté
Interprètes : Les Mix

Jour de pluie
Qui tombe sur nos vies
Jour d’ennui
Qu’est-ce qu’on fait ici ?

Je voudrais toucher la lune
Le bleu des lagunes
Je veux cueillir tous les fruits défendus
Pas travailler pour des prunes
Courir pieds nus sur les dunes
Jouer dans un rêve
Dont on ne reviendrait plus

Emmène-moi vers le bonheur
J’ai besoin de croquer le soleil
Emmène-moi au jardin des splendeurs
Où je pourrai te chanter à l’oreille

Demain
Sera déjà trop tard
Le temps de nos folies sera révolu
Demain
Nos reflets dans le miroir
Nous rappelleront tous nos rêves perdus

À la vie à la mort
Sois mon île au trésor
Dans mon cœur carambole
Je voudrais qu’on s’envole
Sans poser de questions
Parfumer nos saisons
Des fruits de la passion

Où que j’aille avec toi
Le soleil viendra
Et vaille que vaille
Qui rêvera verra
Partout où l’on ira
L’amour nous suivra
Et vaille que vaille
On vivra, on verra

HeapMedia11184

X


Aut/comp : Ingrid St-Pierre
Éditeur : Éditions de la tribu / Sodrac
Arrangement musical : Louis Côté

Les jours et les saisons
La couleur de mes yeux
Les paroles des chansons
Celles qu’on chantait à deux

Je nouerai des ficelles
À tes souvenirs qui s’étiolent
Et le jour où ils s’envoleront
Moi j’en ferai des cerfs-volants
Mais oublie pas mon nom

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Le chemin de ta maison
Comment on se maquille les yeux
La fête de tes enfants
Mais oublie pas mon nom

Je nouerai des ficelles
À tes souvenirs qui s’étiolent
Et le jour où ils s’envoleront
Moi j’en ferai des cerfs-volants
Mais oublie pas mon nom

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Et si tu m’oublies quand même
Juste en-dessous y’aura mon nom
Et je serai là pour de bon
Et je serai là pour de bon

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Non, mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom
Mais oublie pas mon nom

Tes souvenirs d’avant
Tu sais je veillerai sur eux
Je les rattraperai au vent
Je te raconterai si tu veux

Tes souvenirs d’avant
Tu sais je veillerai sur eux
Je les rattraperai au vent
Je te raconterai si tu veux

Veux, veux, veux, si tu veux, veux, veux
Si tu veux, veux, veux
Si tu veux, veux, veux

Veux, veux, veux, si tu veux, veux, veux
Si tu veux, veux, veux
Je te raconterai si tu veux

Je t’écrirai que je t’aime
Partout dans la maison
Et si tu m’oublies quand même
Juste en-dessous y’aura mon nom

Je t’écrirai que je t’aime
Partout dans la maison
Et si tu m’oublies quand même
Juste en-dessous y’aura mon nom

HeapMedia11184

X


Aut/comp : Béatrice Martin
Éditeur : Les éditions Dare to Care
Arrangement musical : Louis Côté

Alors tu vois, comme tout se mêle
Et du cœur à tes lèvres, je deviens un casse-tête
Ton rire me crie, de te lâcher
Avant de perdre prise, et d’abandonner
Car je ne t’en demanderai jamais autant
Déjà que tu me traites, comme un grand enfant
Nous avons trop rien, à risquer
A part nos vies qu’on laisse de côté

Et il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Et il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

C’en est assez de ces dédoublements
C’est plus dure à faire, qu’autrement
Car sans rire c’est plus facile de rêver
A ce qu’on pourra, jamais plus toucher
Et on se prend la main, comme des enfants
Le bonheur aux lèvres, un peu naïvement
Et on marche ensemble, d’un pas décidé
Alors que nos têtes nous crient de tout arrêter

Il m’aime encore, et toi tu m’aimes un peu plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Il m’aime encore, et toi tu m’aimes un peu plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Malgré ça il, m’aime encore, un peu plus fort
Mais il m’aime

Malgré ça il, m’aime encore, un peu plus fort
Mais il m’aime, un peu plus fort, il m’aime

Il m’aime encore, et moi je t’aime un plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Il m’aime encore, et moi je t’aime un plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Il m’aime encore, et moi je t’aime un plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

Il m’aime encore, et moi je t’aime un plus fort
Mais il m’aime encore, et moi je t’aime un peu plus fort

X


Aut/comp : Karim Ouellet / Claude Bégin
Éditeur : Abuzive Muzik
Arrangement musical : Louis Côté

On te dit ta route est tracée d’avance alors tu gardes ce que tu penses pour toi
Pile ou face c’est sans importance, laisse décider la chance
Cesse de demander pourquoi
Alors on peut dessiner des mots d’amour du bout des lèvres
On peut siffler comme un oiseau quand le soleil se lève
On peut laisser ces mots crever dans sa bouche
Et pleurer comme un bébé quand le soleil se couche

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

On te dit que tout est noir et tout est blanc
Qu’on est pour ou qu’on est contre et qu’il faudra choisir un camp
Ah non, allons voir s’il nous est permis de garder l’espoir
On peut dire à celle qu’on aime qu’on l’aime et qu’elle est belle
Recommencer tous les matins quand le soleil se lève
On peut viser tous les cœurs et ne jamais faire mouche
Et rentrer seul quand le soleil se couche

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

On veut coller nos deux corps
Et déposer les armes
Dépasser la mort et monter encore
Jusqu’aux cimes des arbres

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

Ah ah, dis-moi qu’on est deux ma belle et qu’il y a ta voix qui m’appelle
Et dis-moi qu’est-ce qu’on va faire?
On fait l’amour, on fait la guerre

X


Paroles : Imposs
Musique : Louis Côté
Interprètes : Les Mix

On chante ces mots posés sur des accords
Qui font danser nos rêves quand le jour s’endort

Réveille la flamme en toi et fonce

Y en a qui s’enrichissent au nom du désaccord
En revanche, la cadence n’a jamais fait de tort

Quand la musique fait tourner le monde.

Oh Oh Oh Oh Oh
Ton cœur me parle en mélodie

Oh Oh Oh Oh Oh
Et t’entends battre le rythme de ma vie

On bouge on danse de mille et une façons
Lève-toi et laisse-toi aller

Tout comme les mots emportés par les sons
Lève-toi et laisse-toi aller

Yeah…
Suis le rythme de ma vie

Yeah…
Suis le rythme de ma vie

Si y a qu’une formule qui donne vie à mes passions
Ça doit être celle où tu fais partie de l’équation
Rien n’ me freine quand on est ensemble
Goûte à la vie, le fruit de ton imagination
Il n’y a plus de barrières, il n’y a plus de restrictions
On s’déchaîne quand on se rassemble

Oh Oh Oh Oh Oh
Debout! Ne reste pas assis!

Oh Oh Oh Oh Oh
Et j’entends battre le rythme de nos vies

X


Paroles : Imposs
Musique : Louis Côté
Interprètes : Davy Boisvert et Marie-Ève Riverin


On chante ces mots posés sur des accords
Qui font danser nos rêves quand le jour s’endort

Réveille la flamme en toi et fonce

Y en a qui s’enrichissent au nom du désaccord
En revanche, la cadence n’a jamais fait de tort

Quand la musique fait tourner le monde.

Oh Oh Oh Oh Oh
Ton cœur me parle en mélodie

Oh Oh Oh Oh Oh
Et t’entends battre le rythme de ma vie

On bouge on danse de mille et une façons
Lève-toi et laisse-toi aller

Tout comme les mots emportés par les sons
Lève-toi et laisse-toi aller

Yeah…
Suis le rythme de ma vie

Yeah…
Suis le rythme de ma vie

Si y a qu’une formule qui donne vie à mes passions
Ça doit être celle où tu fais partie de l’équation
Rien n’ me freine quand on est ensemble
Goûte à la vie, le fruit de ton imagination
Il n’y a plus de barrières, il n’y a plus de restrictions
On s’déchaîne quand on se rassemble

Oh Oh Oh Oh Oh
Debout! Ne reste pas assis!

Oh Oh Oh Oh Oh
Et j’entends battre le rythme de nos vies

X

Musique : Louis Côté

Version instrumentale

X

Musique : Louis Côté

Version instrumentale

X

Application

Rends-toi sur l'application pour chanter, danser et donner ton opinion sur les Mix pendant l'émission.

Télécharge-la dès maintenant

Disponible sur appstore

Application

Rends-toi sur l'application pour chanter, danser et donner ton opinion sur les Mix pendant l'émission.

Télécharge-la dès maintenant

Disponible sur appstore